• Hier, aujourd'hui et demain...

    Chaque semaine compte deux jours pour lesquels nous ne devrions pas nous faire de souci, deux jours où il ne nous faudrait connaître ni crainte, ni appréhension. Le premier jour, c'est hier, qui porte le fardeau de ses soucis, de ses erreurs, de ses fautes, de ses bévues, de ses souffrances et de ses chagrins. Hier nous a échappé à tout jamais. Tout l'or du monde ne pourrait le faire renaître. Nous ne pouvons défaire les actes accomplis, les paroles prononcées. Hier est un jour révolu. L'autre jour qu'il convient de mettre à l'abri des soucis, c'est demain, plein de grandes promesses, de piètres résultats, de malheurs possibles et de fardeaux. Demain échappe à notre emprise. Le soleil se lèvera inexorablement dans la splendeur ou derrière un voile de nuages. Jusqu'à son lever, nous ne pouvons miser sur rien, puisque demain n'a pas vu le jour. Il ne nous reste donc qu'aujourd'hui. Tous nous pouvons livrer bataille pendant une petite journée. Nous ne faiblissons et ne chavirons que si le poids d'hier et de demain - ces deux terribles éternités - s'ajoutent aux inquiétudes d'aujourd'hui. Ce ne sont pas les expériences d'aujourd'hui qui nous désespèrent, c'est l'amertume du remords de la veille et la crainte de demain. À CHAQUE JOUR SUFFIT SA PEINE !

  • Bien gérer le stress de la rentrée professionnelle...

     

    Ca y est, cette fois les vacances sont bel et bien finies. C’est le retour au boulot ! Il va falloir se remettre dans le bain et être au top car les objectifs de l’entreprise sont incontournables. Lundi, je vais donc retrouver mes collègues, mon patron et mes clients. J’avoue que cela me stresse quand même un petit peu de quitter l’univers douillet de mes proches et de changer ainsi de rythme. J’aurais bien besoin de quelques conseils pour aborder ce changement au mieux…

    1. Préparez-vous, un minimum
    Comme quand vous rentriez dans la piscine cet été pour la première fois de la journée, allez-y progressivement. Effectivement, il vaut mieux ne pas plonger d’un coup brusque dans le grand bain sous peine d’une hydrocution mentale ! Aussi, rentrer le dimanche soir à 22h et retravailler le lundi matin à 9h risque de mettre face à un stress impitoyable. Laissez-vous donc au moins une journée complète et si possible un week-end entier, pour vous poser, chez vous et vous préparer tranquillement à l’idée de reprendre le travail.

    2. Mettez de l'ordre dans votre espace professionnel
    Dès le premier jour, commencez par remettre dans l’ordre dans vos affaires professionnelles
    Pour repartir du bon pied, il vaut mieux y voir clair et avoir un sentiment de maîtrise de son environnement professionnel. Rangez votre bureau, vos dossiers et vos mails. En effet, l’être humain réagit en règle générale, toujours très mal au sentiment d’impuissance.

    3. Hiérarchisez vos priorités
    Pour vous éviter le désagréable sentiment d’un tsunami émotionnel, faites une liste précise des tâches qui vous attendent pour cette première semaine de reprise. Faites-le point ensuite avec vos équipiers et/ou votre patron.
    Ainsi, en structurant votre travail, vous diminuerez votre anxiété.

    4. Prenez de bonnes habitudes pour bien recommencer l’année
    Il est indispensable que vous mettiez des limites à votre dévouement professionnel ;

    - Fixez-vous une heure précise au-delà de laquelle vous ne travaillerez plus.
    L’équilibre vie privée, vie professionnelle et donc votre équilibre personnel est à ce prix. Pour atteindre cet objectif, il vous faudra probablement dépasser certaines croyances bloquantes (ex : je vais me faire mal voir si je m’en vais à 18h30) et vous apprendre à vous affirmer.

    - Octroyez-vous des pauses régulières : matin, midi (prenez le temps de déjeuner) et fin d’après-midi. Les pauses sont des moments privilégiés pour faire quelques minutes de relaxation. Vous trouverez ici plusieurs techniques très simples en téléchargerment. Pour ne pas oublier vos pauses, mettez une alerte dans l’agenda de votre téléphone.

    - Fermez vos messageries e-mail, téléphone portable et Internet afin de ne pas vous égarer et rester concentré sur la tâche. Relevez vos messages toutes les 2 ou 3 heures et traitez ce qui doit l’autre avant la fin de la journée pour ne pas vous surcharger le lendemain.

    - Prenez deux à trois rendez-vous par semaine avec vous-même et planifiez-les scrupuleusement. Ce sont des moments que vous veillerez à surtout ne pas annuler.
    Pour vous sentir en équilibre, pensez au bien-être de votre corps : massage, shiatsu, watsu, marche, natation…tout est bon !

    Inscrivez-vous à l’une ou l’autre formation professionnelle qui vous donnera l’occasion de progresser durant l’année. Ce sont souvent de bonnes occasions de prendre du recul, de souffler et de recharger les batteries.

    5. Planifiez et bookez dès que possible vos prochaines vacances !
    Cette perspective de vacances vous ouvrira un coin ciel bleu quand vous serez fatigué par la charge de travail. Elle vous boostera le moral !

    Bon travail à tous et surtout prenez soin de vous. Non, le stress n’est pas une fatalité.

    Dimitri Haikin, Psychologue